Le langage et ses distorsions

252 pages illustrées, 20 euros




***Un constat s’impose : de nombreux et rapides bouleversements technologiques, sociétaux et idéologiques ont profondément modifié les rapports du langage au réel, au vrai et à l’agir ainsi que les fonctions mêmes du langage, la place du texte écrit, le sens de la parole, tant dans l’espace privé que dans l’espace public. La réification technocratique du langage de « l’administration totale », les novlangues et l’altération perverse du sens des mots, l’utilisation massive de l’anglais globisch et autres sabirs et volapüks sont autant de réalités inquiétantes qui attestent du délitement accéléré de la langue française dont l’idéal normatif a longtemps été la clarté et la précision, la subtilité et l’élégance.Onze auteurs issus de différents champs disciplinaires mènent dans cet ouvrage des réflexions critiques sur les distorsions du langage.Sommaire :Prétentaine, Le langage et ses distorsionsDétournements du langage

Robert Redeker, Langue, langage et vérité aux temps du règne du showman

Jean Szlamowicz, Le langage et l’extralinguistique: de la dicibilité du monde à la post-vérité

Yana Grinshpun, Du côté de la langue: que masquent les nouvelles théories inclusives ?

Faux-semblants du langage

Antonia Soulez, Langages faux et mots-masques

Pauline Iarossi, Autocensure et réification du langage

Jean-Michel Besnier, Le langage au risque du posthumanisme

Emmanuel Brassat, Le langage sous la condition des choses ou de rien

Errances du langage

Martin Jay, L’expérience sans sujet. Walter Benjamin et le roman

Patrice Guillamaud, La langue, le verbe et l’amour. Pour une restauration de l’essentialisme

Isabelle Barbéris, Au-delà du sens du ridicule: l’artiste contemporain et le discours de vérité

Marc Jimenez, Ce n’est qu’un début hélas continuons le débat !



***

Sommaire du numéro 35/36 de la revue Prétentaine (428 pages illustrées en couleur, 30 euros).

Prologue
Prétentaine, Vérités du langage, langages de vérité ?
L’emprise du langage
Maurice Godelier, Quelle est la part de l’« Imaginaire » et du « Réel »
dans la production des différents rapports sociaux qui font une société ?
Et qu’en est-il de la « valeur de vérité » que portent alors ces rapports ?
André Jacob, Le déploiement du langage et ses vicissitudes
Jean-Marie Brohm, Langages et vérités. Questions sans réponses, réponses sans questions ?
Pierre Rusch, Traduction et vérité. La vérité à l’épreuve de la multiplicité des langues
Magali Uhl, Figures de l’extinction. L’art actuel face à l’érosion des langues minoritaires
Idéologisations du langage
Robert Misrahi, Le nom de « Dieu » chez Spinoza
Myriam Revault-D’allones, Post-vérité, langage politique et monde commun
Pierre-André Taguieff, « Antisémitisme » : l’invention d’un mot trompeur
Jean-Marie Brohm, Heidegger, faussaire de l’être et fossoyeur de la philosophie
Un mensonge historique : la Sprache nationale-socialiste de Heidegger
Guy Mérigot, Stalinisme, totalitarisme, islamisme. Comparaison n’est pas raison… encore que
Fabien Ollier, Un mot manquant ? De l’innommable au mal nommé : l’aventure d’un analyseur du langage
Le langage et ses doubles
Annick Benoist, Parole de Gourou ! Comment Irène a vécu l’enfer en attendant l’Apocalypse
Sophie de Mijolla-Mellor, Vérité ou fantasmes de vérité
Angélique Christaki, La force impuissante de la vérité
Jean-Marie Brohm, Nommer l’innommable ? Louis-Vincent Thomas et les langages de la mort
Louis-Vincent Thomas, Les discours convenus sur la mort. Logique de mort, logique de vie
Carmen Ochea, L’entre-deux langues : les voyageurs immobiles
Entre langue maternelle et langue étrangère
Jeux de langage
Luc Brisson, La parole séductrice
Laetitia Petit, L’infantile et les sortilèges. À propos de L’enfant et les sortilèges de Maurice Ravel et Colette
Marc Jimenez, De Friedrich Nietzsche à Elon Musk
Matthieu Douérin, Ingénues (ré)flexions sur les jeux de mots, les mots d’esprit et autres calembours. Le champ sait mon tic (de langage)
Mavono Voutsy, Les chiens nous parlent, nous parlons aux chiens. Le discours chien
Épilogue
Georges Devereux, Tragédie et poésie grecques. Études ethnopsychanalytiques

***

Pour commander ce numéro de Prétentaine, merci de contacter Jean-Marie Brohm, jm.brohm@orange.fr